1

Place de l’Yser et les Quais : un peu d’Histoire

2-26_Pont_du_Rivage_et_pont_L_opold_-_AVB__M2010A
L’ancien Pont du Rivage, à l’emplacement de l’actuelle Place de l’Yser

Cette place n’était jadis qu’un prolongement du boulevard d’Anvers qui se terminait au pont du Rivage qui franchissait l’ancien lit du canal de Willebroeck. En 1910, lorsqu’on eut créé le large canal Maritime dans l’axe du canal de Charleroi et comblé le bassin du Commerce, le pont tournant du Rivage perdit toute utilité, de même que les voies d’eaux environnantes. On assécha et on nivela le tout. La vaste place ainsi dégagée reçut le nom de Place Maritime, en hommage à la société des Installations Maritimes de Bruxelles. En 1919, on la rebaptisa Place de l’Yser en souvenir des longues batailles de tranchées de la Première Guerre mondiale.

Les Quais :

Dans les années 1550, Bruxelles prit la décision de creuser le canal de Willebroek pour contourner la ville de Malines, afin d’éviter le paiement de taxes à cette ville par les bateliers qui la traversaient sur la rivière Senne, lors du transport des marchandises destinées à Bruxelles.

Dès le 18e siècle, le port de Bruxelles devenait accessible à des navires de mer grâce au prolongement du canal jusqu’au Rupel, affluent de l’Escaut, ce qui créait la liaison avec le port maritime d’Anvers.

Le port intérieur de Bruxelles, autour du Bassin Sainte-Catherine, fut un important centre de distribution de marchandises jusqu’au début du XXe siècle, lorsque les bassins furent comblés. Ceux-ci sont néanmoins reconnaissables aujourd’hui grâce aux noms des rues : quai du Commerce, quai au Bois à brûler, quai à la Houille, quai aux Barques, quai au Foin, quai au Bois de Construction.

Le quai du Commerce, aujourd’hui avenue ombragée de grands arbres, coïncide à peu près avec l’emplacement de l’ancien « Grand Bassin » du Commerce qui fut comblé en 1911. Seule sa rive orientale (numéros impairs) fut un vrai quai. L’autre rive longeait le vieil entrepôt de Bruxelles. Pendant tout le XIXe siècle, ce bassin du commerce constitua le véritable port intérieur de Bruxelles et pouvait accueillir 150 bateaux; il fut comblé au début du XXe siècle, lorsque le nouveau port fut construit le long du canal maritime. L’entrepôt fut alors supplanté par l’entrepôt royal, plus connu sous le nom de Tours et Taxis. Dans l’entre-deux-guerres, les abords de l’ancien Grand Bassin furent lotis d’une série d’immeubles à appartements de style art déco ou fonctionnaliste.

 

mon-colombophiles_5Le Square des Blindés et sa statue dédiée au Pigeon Soldat.

C’est jusqu’au Square des Blindés que les plans du cahier des charges prévoit d’étendre le parking appelé « Yser », soit une zone de plusieurs centaines de mètres de longueur, qui a tout récemment fait l’objet d’un réaménagement dans le cadre des Contrats de Quartiers, sous le nom de Promenade Verte… 

Le but est-il de tout défaire pour construire un parking?