Nouveau MarchA� aux Grains : la place et ses abords

image_pdfimage_print

 

La place du Nouveau MarchA� aux Grains est situA�e dans le A�A�Quartier DansaertA�A� entre la partie connue pour ses magasins de mode et celle, plus proche du canal, oA? les commerces de proximitA� redeviennent plus nombreux (boucherie, poissonnerie, A�picerie, petite restauration)a�� Si la place et ses abords se sont gentrifiA�s ces derniA?res annA�es, A� la��instar de la rue Antoine Dansaert, il reste cependant une mixitA� apprA�ciA�e des habitants du quartier.

La premiA?re question qui vient A� la��esprit, au sujet de la construction da��un nouveau parking souterrain A� cet endroit estA�: Pour quoi faireA�?

En effet, on trouve dA�jA� deux parkings publics A� cet endroit, la��un sur la place mA?me, la��autre A� 50 mA?tres de lA�, rue LA�on Lepage. Ils sont rarement pleins et mA?me souvent vides aux A�tages supA�rieurs. Une explication sa��impose, chiffres A� la��appuia�� Mais la Ville ne sa��est toujours pas donnA�e la peine de les fournir A� ceux qui les lui ont demandA�s (journalistes, associations, habitants).

Selon les plans du cahier des charges, les entrA�es du parking (trA�mies) se situeraient entre la place et le canal, A� hauteur de la rue du Rempart des Moines. Autrement dit, dans la partie de la rue abritant les commerces les plus modestes et, par consA�quent, les plus menacA�s par des travaux de longue durA�e entraA�nant da��importantes nuisances. De quoi se demander si ces travaux na��ont pas pour but, aussi, de parachever la gentrifitation de la premiA?re partie de la rue Antoine Dansaert, poussant les petits commerces A� la faillite pour en implanter da��autres, une fois les travaux terminA�sa��

La place est bordA�e da��une double rangA�e de platanes et agrA�mentA�e de bancs publics A�A�A� la��ancienneA�A� qui lui donnent son charme et sa tranquillitA�. Au centre, un terrain de basket est la��un des rares espaces de jeu et de dA�tente de ce quartier densA�ment peuplA�, en particulier A� la��arriA?re de la place oA? se trouvent 5 tours de logements du Foyer bruxellois.

La menace qui pA?se sur les arbres est rA�elleA�!0P1800210

Certes, la��A�chevine de la MobilitA� assure qua��ils seront prA�servA�s.

MAISa��

Le cahier des charges prA�cise seulement qua�� A�A�il y a lieuA�A� de maintenir les arbresA�: de belles intentions mais rien de concret, donc. Et surtout, la��expertise des professionnels contredit ces affirmations lA�nifiantes de la��A�chevine.

Voici da��ailleurs un exemple de construction de parking souterrain, A� Paris (Boulevard Saint Michel, artA?re bordA�e da��arbres). La��entreprise qui avait rA�alisA� les travaux en 1997 avait affirmA� que les arbres seraient prA�servA�sA�: A� On utilise une hydrofraise a�?latinea�?, outillage le mieux adaptA� A� la��exigA?itA� de la��emprise du site tant au sol qua��en hauteur (passage entre et sous les arbres) et A� la prA�sence de terrains dursa�� A�

Qua��en est-il aujourda��huiA�? Voici une capture da��A�cran de Google Street, A� la��endroit oA? on A�tA� rA�alisA�s les travaux. Image3

Les 2 deux tiers sont de jeunes pousses qui ont A�tA� plantA�es A� la place des arbres d’origine qu’il a fallu abattre : pourris par les racines, ils A�taient devenus instables et dangereux (tout comme ce fut le cas lors de travaux de rA�amA�nagement rA�alisA�s par la STIB A� la��arrA?t du tram 94 Legrand : aprA?s 5 ans, un marronnier est tombA�, l’annA�e suivante, les autres ont A�tA� abattus, par mesure de prA�caution).

Les habitants sa��opposent fermement A� la��idA�e que la��on puisse mettre en danger les arbres qui donnent tout son charme A� la place et offrent A� tout un chacun un lieu de dA�tente, en mA?me temps qua��ils amA�liorent la qualitA� de la��air qua��ils respirent. En plein centre ville, ce n’est pas un luxe, c’est mA?me indispensable!