Place du Jeu de Balle : un peu d’Histoire

image_pdfimage_print

retro1000placedujeudeballe04La Place du Jeu de Balle vers 1910

Place du Jeu de Balle

La place du Jeu de Balle fut tracA�e en 1854, A� l’emplacement d’une ancienne usine crA�A�e par la SociA�tA� GA�nA�rale de Belgique et appelA�e « Usine du Renard ». On y fabriqua quelques-unes des premiA?res locomotives du continent, avant qu’elle ne disparaisse, suite A� la concurrence des usines Cockerill, A� LiA?ge.

Avant l’usine, au dA�but du 19A?me siA?cle, c’A�tait un prA� qui occupait cet emplacement.

Pendant une vingtaine d’annA�es, entre sa crA�ation en 1854 et le transfert du Vieux MarchA�, la place fut dA�diA�e au jeu de balle pelote, ce qui explique sa dA�nomination officielle de Place du Jeu de Balle.

Si de nos jours, le Vieux MarchA� se tient A� cet endroit, il n’en a pas toujours A�tA� ainsi. Il avait lieu depuis 1640 au PrA� des Foulons (l’actuelle place Anneessens, « den aven A� Met », le « vieux Vieux MarchA� »).

Lors de la construction des nouveaux boulevards consA�cutive au voA�tement de la Senne, le Vieux MarchA� fut considA�rA� comme trop « populaire » pour les nouveaux quartiers qu’il incommodait « par sa pouillerie et ses puces »…

C’est le dimanche 15 mars 1873 que les A�choppiers de la Place Anneessens prirent possession de la Place du Jeu de Balle. Il le firent sans enthousiasme, A�tant donnA� que cet endroit A�tait moins animA� et surtout, moins proche du centre.

Mais ils ne tardA?rent pas A� s’y sentir A� l’aise, car ce nouveau quartier, en pleine expansion, prA�sentait beaucoup de possibilitA�s pour le petit commerce ambulant et le petit artisanat (remises, hangars, ateliers, lieux de triage et de stockage, logements A� bon compte, etc). Et d’autre part, la proximitA� de la rue Haute et des Marolles offrait une clientA?le nombreuse, amicale et qui aimait mieux acheter une paire de sabots A� 50 centimes au Vieux MarchA� qu’A� deux francs dans les beaux magasins…

Le succA?s du nouveau « Vieux MarchA� » fut rapide. AutorisA� A� fonctionner tous les jours, il eut d’emblA�e deux sortes de clientA?les : celle du dimanche et celle de la semaine.

Tous les matins, du lundi au samedi, il attira surtout les bourgeois, les rentiers, les curieux, les chercheurs, clientA?le restreinte mais au gousset bien garni.

Et le dimanche, dA?s l’aube, c’A�tait la grande foule des gagne-petits, de ceux qui n’avaient qu’un jour de loisir par semaine et qui venaient chercher lA�, non pas l’objet rare, antique ou prA�cieux, mais surtout l’ustensile, le vA?tement ou l’accessoire dont ils avaient vraiment besoin.

Tout ce « brol », ce « bucht, » cet immense fourbi venu de partout et de nulle part, A�talA� avec tant d’autres choses incroyablement variA�es, dans une ambiance animA�e, bruyante, truculente et dA�bonnaire, transforme tous les matins la « Vossenplein » en vA�ritable marchA� aux enchantements…

(Source : Dictionnaire historique et anecdotique des rues de Bruxelles, Jean d’Osta, Ed Paul Legrain, 1986)

Sous la place, un abri anti-aA�rien, trA?s bien conservA� mais non accessible au public, est le tA�moin d’heures sombres de notre Histoire. MA�prisA� jusqu’ici par les pouvoirs publics qui ont leurs « prioritA�s », il fait logiquement l’objet d’un regain d’intA�rA?t, son existence A�tant menacA�e par le projet de construction du parking souterrain (et inutile) contre lequel habitants, commerA�ants, marchands et amoureux de la Place du Jeu de Balle se sont opposA�s dA?s le jour oA? ils en ont pris connaissance.

En outre, il faut savoir que le cahier des charges de ces parkings prA�voit que l’amA�nagement de la surface de la place sera A�galement confiA� au concessionnaire privA� qui remportera le marchA�. Tous ces A�lA�ments, et les menaces que les projets font planer sur la place, son Vieux MarchA�, son ambiance, ont amenA� les riverains et amoureux du quartier A� prendre conscience de l’importance de prA�server formellement cet endroit. Une pA�tition citoyenne de demande de classement vient d’A?tre dA�posA�e ce 20 janvier 2015 auprA?s de l’administration des Monuments et Sites de la RA�gion bruxelloise.

Pour le plaisir, un reportage de la RTBF, datA� de mars 1974… Et pour que vive longtemps encore notre Vieux MarchA�, son brol, ses marchands, ses cafA�s environnants et ses soupes A� l’oignon!

Image2

 

Pour toutes les infos sur la Place du Jeu de Balle, rendez-vous sur le site Plateforme Marolles !