Match truquA� A� la Ville de Bruxelles : voitures dopA�es, bus hors-jeu

image_pdfimage_print

Le nouveau plan de circulation pour le Pentagone dA�grade la desserte en surface dans le centre-ville

Un article de l’ARAU

Les transports en commun de surface, et plus particuliA?rement les bus, permettent une desserte fine du territoire en donnant aux diffA�rents quartiers de la RA�gion un accA?s direct A� la��hyper-centre (De BrouckA?re-Bourse), ce qui constitue un avantage non nA�gligeable pour les usagers.

Rendre ces transports plus efficaces, plus A�A�compA�titifsA�A�, permettrait de contribuer A� un report modal de la��automobile vers les modes de dA�placement durables (marche, vA�lo, transports publics). Les Bruxellois seraient donc en droit da��attendre du nouveau plan de circulation de la Ville qua��il sa��attache A� rA�soudre les problA?mes rencontrA�s sur le rA�seau et, da��une maniA?re plus gA�nA�rale, qua��il octroie une prioritA� A�levA�e aux transports en commun afin da��amA�liorer le service aux usagers. Pourtant, les projets de la Ville ne prennent pas cette directiona��

En effet, le nouveau plan de circulation, outre qu’il ne rA�pond pas aux problA?mes existants, en rajoute d’autres en projetant :

  • la suppression de bandes bus ;
  • la limitation de la��accA?s de plusieurs lignes de la STIB et de De Lijn A� la��hyper-centre.

Ce faisant, le plan de circulation de la Ville entre en contradiction avec la lA�gislation et les objectifs rA�gionaux en matiA?re de mobilitA�, de mA?me qua��il ignore totalement les prA�occupations des usagers de la STIB. Les choses sont faites A� la��envers en donnant la prioritA� A� la circulation automobile au dA�triment des usagers des transports en commun…

La Ville de Bruxelles a pour ambition de profondA�ment transformer le cA�ur de la ville. Malheureusement, ses projets en matiA?re de mobilitA� ne rA�pondent pas aux attentes des Bruxellois qui veulent vivre dans une ville libA�rA�e da��une pression automobile source de multiples nuisances. Les plans de la Ville auraient A�galement pour consA�quence de rA�duire la capacitA� da��accA?s au centre-ville de nombreux usagers des transports publics alors que, dans le mA?me temps, la��accA?s en automobile serait favorisA� depuis les quatre coins de la Belgiquea��

La Ville de Bruxelles dispose des moyens nA�cessaires pour dA�velopper une mobilitA� plus durable et ainsi offrir aux habitants un cadre de vie plus paisible. Il ne tient qua��A� elle de les mettre en A�uvre. La phase test du plan de circulation dA�butera dans quelques semaines : elle doit A?tre la��opportunitA� pour les autoritA�s de revoir leur projet et de modifier leurs plans pour que Bruxelles opA?re, effectivement, un changement de cap.