Interparking aujourd’hui

image_pdfimage_print

Sur les 34 parkings dits A�A�publicsA�A� (comprendre par lA� : privA�s et payants) situA�s dans le Pentagone, 17 sont gA�rA�s par Interparking, une sociA�tA� qui entretient, depuis sa crA�ation, des liens privilA�giA�s avec la Ville de Bruxelles.
Voir A� ce sujet l’historique de Patrick Wouters

happyLa carte de voeux 2015, sur le site d’Interparking

De ses dA�buts A� nos jours, l’histoire d’Interparking n’est qu’une longue succession de changements de noms ou de mains, de fusions, de reprises, de recapitalisations et/ou de cessions de participations,… propres A� donner le vertige aux contrA?leurs du fisc et aux imprimeurs des annexes du Moniteur !

Qu’en est-il aujourd’hui ?

Filiale A� 90% de la sociA�tA� AG Real Estate, Interparking vit un nouveau tournant en juillet 2014, avec la vente de 39% des actions d’ AG Real Estate A� l’Office d’Investissement du RA�gime de Pensions du Canada.

Cette opA�ration contribue A� l’enveloppe financiA?re dont nous disposons pour A�tendre davantage notre portefeuille immobilier et que nous dA�ploierons progressivement dans nos marchA�s cibles et au travers de nouveaux partenariats A�, commente Serge FautrA�, CEO d’AG Real Estate. (…) Interparking correspond A� notre portefeuille de placements en infrastructures et notre horizon de placement A� particuliA?rement long terme.A�

En parlant de ce A�A�portefeuille immobilierA�A�, Serge FautrA�, CEO d’AG Real Estate (et vice-PrA�sident d’Interparking), accordait, en 2013, une interview au magazine Trends, A� l’occasion du MIPIM, le salon international de l’immobilier d’entreprise qui a lieu au mois de mars de chaque annA�e A� Cannes, sur sa cA�lA?bre Croisette.

894861Photo A� Belga

Morceaux choisis de l’article A� Nous avons un milliards d’euros A� investir A�

TRENDS-TENDANCES. Qu’avez-vous envie de faire passer comme message A� la veille du Mipim, oA? acteurs publics et privA�s belges et internationaux vont se croiser par milliers ?

SERGE FAUTRA�. Il y a un besoin urgent de concertation entre acteurs publics et privA�s bruxellois. On peut le faire de maniA?re programmA�e et structurA�e, dans le cadre de PPP (partenariat public-privA�) ou de procA�dures de permis classiques. Mais on doit A�galement provoquer cette concertation de maniA?re plus informelle et rA�currente.

On se rappelle, A� ce sujet, les dA�clarations d’Els Ampe , lors de la rencontre du 9 dA�cembre 2014, A� l’HA?tel de VilleA�:

A� Ja��ai demandA� aux sociA�tA�s privA�es, de maniA?re informelle : Est-ce que vous seriez intA�ressA�es ; ja��ai posA� la question A� 20 sociA�tA�s de parking et sur les 20 sociA�tA�s, il y en avait beaucoup qui A�taient intA�ressA�es. (a��) Il faut quand mA?me da��abord voir si il y a de la��intA�rA?t avant de lancer le dossier, ca��est normala�� A� (A�couter l’enregistrement)

InterrogA�e sur l’identitA� de ces A� 20 sociA�tA�s A� de parking avec lesquelles elle dit avoir eu des contacts A�A�de maniA?re informelleA�A�, l’A�chevine de la MobilitA� rA�pond qu’elle ne se souvient pas de tous les noms mais renvoie A� la liste des participants, tiens, du MIPIM 2013, oA? elle A�tait elle-mA?me prA�sente…

Un plus loin, dans l’article du Trends, Serge FautrA� ajouteA�:

Pour notre filiale internationale Interparking plus prA�cisA�ment, c’est aussi une chance unique de dA�couvrir de nouveaux projets immobiliers commerciaux en Europe et d’agir en amont sur le volet « parking ».

En amont de projets immobiliers commerciauxA�: tout un programme…

Comment voyez-vous votre filiale internationale Interparking progresser sur les marchA�s A�trangers ?

Un effectif de 2.000 personnes, 290.000 places de parking rA�parties sur neuf pays, cela se mA�rite et cela se gA?re activement. Nous avons d’ailleurs A�tA� A� deux doigts de perdre cette pA�pite du portefeuille quand la banque a failli tomber en faillite et qu’il a fallu renflouer les caisses avec les actifs « maison ».

En effet, on s’en souvientA�: le contribuable avait activement contribuA� A� ce renflouement…

Terminons ce rapide tour d’horizon par un article du Soir, d’octobre 2010, intitulA� A� AG Real Estate tient le cA�ur de Bruxelles entre ses mains A�

Nous tA?chons da��avoir une vision globale du centre de Bruxelles, rapporte Alain De Coster, A� la tA?te de la��activitA� de dA�veloppement da��AG Real Estate. Il sa��agit de notre berceau historique. Vous savez, les assurances AG y sont prA�sentes depuis 1824. A� (…)

A la��A�chelle de la Belgique, un gA�ant immobilier, pesant en 2009 quelque 3,8 milliards da��euros. Avec des projets plein les cartons. Et une solide force de frappe : une capacitA� da��investissement de 450 millions da��euros par an, rA�partie entre le dA�partement A� asset management A�, la gestion de parkings via Interparking et la��activitA� de dA�veloppement. A�

 

Juste une question…
Et les citoyens, dans tout A�aA�?

5
Conseil communal du 1er dA�cembre 2014 oA? 250 personnes A�taient prA�sentes
(A� l’extA�rieur de la salle, trop exigA?e) pour protester contre les parkings