FAQ

image_pdfimage_print

Un petit retour en arriA?re s’impose pour comprendre ce projet…

Le 1er dA�cembre 2014, le Conseil communal de la Ville de Bruxelles donnait son feu vert au lancement da��un appel da��offres de 4 parkings souterrains, situA�s dans le Pentagone.

A cette date, de nombreuses voix sa��A�levaient dA�jA� contre le projet de parking de la Place du Jeu de Balle et ca��est dans une ambiance A�lectrique que s’ouvre le Conseil communal

Mais rien na��y fait, le Conseil communal adopte, majoritA� contre opposition, le plan de circulation et le cahier des charges des 4 parkingsa��

Si la contestation la plus vive est celle de la Place du Jeu de Balle, il ne fait cependant aucun doute que le sort des 4 places est liA� sur la��essentiel: ces parkings sont inutiles (il existe dA�jA� 19.000 emplacement de parkings publics dans le Pentagone, taux d’occupation moyen 60%), les habitants et les commerA�ants na��ont rien demandA� et surtout, leur cadre de vie s’en trouvera considA�rablement dA�gradA� :A�

  • les mois (annA�es) de chantier que dureront les travaux mettront en pA�ril les commerces, surtout les plus petits, souvent de proximitA�, qui font la vie d’un quartier,
  • la construction de trA�mies entraA�nera de nouvelles ruptures physiques, sans parler de la nuisance sur le plan visuel,
  • toute latitude sera donnA�e au privA� dans la conception de l’espace public en surface, non seulement pour les places proprement dites mais aussi pour leurs alentours.

Enfin, non contente da��encourager les automobilistes A� accA�der jusqua��A� la��hyper-centre du Pentagone (oA? un piA�tonnier de type A�vA�nementiel verra le jour), la Ville de Bruxelles projette A�galement la crA�ation da��un A�A�miniringA�A� digne des annA�es 60, qui altA?rera, lui aussi, la qualitA� de vie (et de l’air!) des habitants de la zone enserrA�e entre ce miniring et la petite ceinture.
Mais la Ville, elle, parle d’ A� ambition A�…

A mesure que les citoyens en prennent connaissance, de plus en plus de voix sa��A�lA?vent contre ce projet dA�cidA� sans la moindre concertation avec les premiers intA�ressA�s : les habitants, qu’ils soient rA�sidents ou commerA�ants.

Ce site a pour but deA�rassembler les informations sur ce projet et les moyens concrets de s’y opposer.A�N’hA�sitez pas A� le consulter, A� le faire connaA�tre et A� nous envoyer commentaires et suggestions.

FOIRE AUX QUESTIONS

  1. OA? sont situA�es les 4 places concernA�es par les parkings souterrainsA�?
  2. Pourquoi veut-on construire ces parkingsA�?
  3. Combien y a-t-il da��emplacements de parkings publics (payants) dans le Pentagone ?
  4. A quel stade en est-on dans la procA�dure ?
  5. Quelles sont les conditions du futur contrat entre la Ville et la sociA�tA� qui remportera la��appel da��offres ?
  6. Combien de temps dureront les travaux ?
  7. Que signifierait concrA?tement ce chantier pour la vie d’un quartier ?
  8. Les arbres qui ornent les diffA�rentes places seront-ils maintenus ?
  9. La Ville de Bruxelles a-t-elle fourni des chiffres pour justifier la construction de ces 4 parkings et oA? peut-on les consulter ?
  10. La Ville de Bruxelles a-t-elle des chiffres ou une idA�e de la��impact environnemental de ce A�MiniringA�, notamment, sur la qualitA� de la��air ?
  11. Que faire pour sa��opposer A� ce projet ?

OA? sont situA�es les 4 places concernA�es par les parkings souterrains? (haut de la page)

  1. La Place du jeu de Balle (finalement dA�placA� vers la rue des Brigitines, plus prA?s du trajet du miniring)
  2. La Place Rouppe
  3. La Place du Nouveau MarchA� aux Grains
  4. La Place de l’Yser (mais en rA�alitA�, il faudrait plutA?t parler des Quais, ou de la A�A�Promenade VerteA�A� qui s’A�tend depuis le Quai du Commerce jusqu’au Square des BlindA�s, une zone qui vient A� peine d’A?tre rA�amA�nagA�e dans le cadre des Contrats de Quartiers).

Pourquoi veut-on construire ces parkings? (haut de la page)

La Ville de Bruxelles vient da��adopter un projet qua��elle qualifie da�� A� ambitieux A� prA�voyant la rA�alisation da��un grand piA�tonnier sur les boulevards centraux, depuis la Place de BrouckA?re jusqua��A� la Place Annessens. Ce piA�tonnier, A� vocation A�vA�nementielle, sera lui-mA?me entourA� da��une zone A� Confort A� oA? la circulation automobile sera fortement limitA�e, entourA�e par une A� boucle de desserte A�, autrement dit, un miniring.
Afin que la��hyper-centre soit accessible en voiture jusqua��A� ses abords immA�diats, la Ville a dA�cidA� de lancer un appel da��offre pour la construction de 4 parkings souterrains. Elle entend A�galement compenser ainsi les places qui disparaA�tront en surface, du fait de la piA�tonnisation de la��hyper-centre du Pentagone.

Combien y a-t-il da��emplacements de parkings publics (payants) dans le Pentagone? (haut de la page)

Actuellement, il y a, dans le Pentagone, prA?s de 19.000 places, rA�parties dans 34 parkings payants. Leur taux da��occupation moyen est de 60%. Leur coA�t, souvent A�levA�, est la principale raison invoquA�e par les automobilistes pour ne pas utiliser un parking public, quitte A� tourner de longues minutes avant de trouver une place en surfacea��

En outre, de nombreux parkings de sociA�tA�s, bureaux, administrations, occupA�s en journA�e, sont inutilisA�s les soirs et les weekends : ils pourraient faire la��objet da��accords avec la Ville de Bruxelles, afin de les rendre accessibles au public durant ces heures.
Il y aurait ainsi plus de 35.000 emplacements vacants dans le Pentagone.

A quel stade en est-on dans la procA�dure? (haut de la page)

La procA�dure a A�tA� officiellement lancA�e le 1er dA�cembre 2014, lors de la��adoption, par le CollA?ge A�chevinal de la Ville de Bruxelles, de son Plan de circulation et des 4 cahiers des charges concernant les parkings. Suite A� cette dA�cision, les appels da��offres (un par parking) sont passA�s sous la tutelle de la RA�gion, pour une pA�riode de deux mois au terme de laquelle ils auraient dA� A?tre publiA�s…
La RA�gion les a renvoyA�s A� l’expA�diteur, pour des modification mineures. Ils ont A�tA� revotA�s le lundi 9 mars au Conseil Communal. La procA�dure d’appel A� candidature a A�tA� lancA�e le 13 mars 2015. Les candidats ont jusqu’au 4 mai 2015 pour remettre une offre A� la Ville.
S’agissant d’une procA�dure nA�gociA�e, le cahier spA�cial des charges et toutes les spA�cificitA�s s’y rapportant ne seront ni publiA�s, ni consultables par les citoyens…

Le cahier des charges du parking des Brigittines qui remplace celui sous la Place du Jeu de Balle a A�tA� votA� et se trouve actuellement A� la RA�gion.

Quelles sont les conditions du futur contrat entre la Ville et le concessionnaire (haut de la page)

Le cahier des charges prA�voit que les travaux seront rA�alisA�s entiA?rement aux frais de la sociA�tA� de parkings qui remportera le marchA�. En A�change, celle-ci deviendra propriA�taire du sous-sol pour une durA�e de 35 ans (bail emphytA�otique). Durant cette pA�riode de 35 ans, elle sera A�galement chargA�e du rA�amA�nagement de la surface de la place A� et de ses alentours A� .

Els Ampe, la��A�chevine de la MobilitA� en charge du dossier des 4 parkings, a da��ailleurs dA�clarA� A� la presse que la Place du Jeu de Balle avait A� besoin da��un lifting A� pour devenir une A� belle place sans bosses ni trous A�… Autrement dit : perdre son caractA?re, ses pavA�s, son charme, son A?me…

Ca��est la��un des points les plus inquiA�tants du cahier des charges car il sa��agit lA� da��une privatisation de notre espace public, avec la complicitA� de ceux qui sont supposA�s le dA�fendre et nous reprA�senter.

Combien de temps dureront les travaux? (haut de la page)

La Ville et la��Echevine de la MobilitA� ont fourni, A� cette question, des rA�ponses A� gA�omA�trie variablea�� On parle tantA?t de 2 ans, puis de 18 mois, pour descendre jusqua��A� 12 mois dans certaines dA�clarations aux commerA�ants inquiets et mA�contents : une prouesse A�videmment irrA�alisable pour un ouvrage de ce type.

Le cahier des charges, lui, annonce un dA�lai total de 30 mois depuis la date de la publication de la��appel da��offre. PassA� ce dA�lai, le concessionnaire sera soumis A� des pA�nalitA�s de 2000a�� par jour, mais avec un plafond de 250 jours. Cela signifie qua��une fois les 250 jours dA�passA�s (de 1 jour ou de plusieurs mois/annA�es), les pA�nalitA�s resteront bloquA�es A� 500.000 euros, un montant trA?s peu dissuasif pour des sociA�tA�s qui brassent gA�nA�ralement des millions.

On peut d’ores et dA�jA� affirmer qua��un dA�lai de plusieurs annA�es est un minimum pour un chantier de cette envergure.

Que signifierait concrA?tement ce chantier pour la vie d’un quartier? (haut de la page)

InterrogA� A� ce sujet, un ingA�nieur rA�pond :
A� La��impact des travaux affectera une zone bien plus A�tendue que celle de la place proprement dite : le charroi de milliers de m3 de terre et la livraison de centaines de m3 de bA�ton en pleine ville va faire des dA�gA?ts. Le quartier aura les pieds dans la boue pendant des mois et sera complA?tement bloquA�. A�

Pourtant, selon la��Echevine, rien A� craindre : il y A� aurait A� aujourda��hui des techniques permettant de faire de A� petits trous A� qui na��abA�ment pas la place pendant les travaux et n’empA?chent pas la circulation de continuer comme si de rien n’A�tait.

A quoi les professionnels rA�pondent que, mA?me sa��il est possible techniquement de le faire, ce serait beaucoup plus coA�teux que de tout ouvrir et de tout bA�tonner en une fois, sans entrave et en travaillant avec de gros engins. Il y a donc fort A� parier que, comme toujours, la logique financiA?re et la��A�conomie des coA�ts la��emportera et que la��option privilA�giA�e sera celle des A�grands trous A�, en une ou deux ou trois phases, mais certainement pas un travail A� la petite cuillA?re.

A�

Les arbres qui ornent les diffA�rentes places seront-ils maintenus? (haut de la page)

Le cahier des charges mentionne un laconique A� Il y a lieu de A� prA�server les arbres de la place. Autrement dit, de belles intentions mais rien de concret.

Or, malheureusement, les exemples abondent de chantiers et travaux de voirie lourds, en surface ou en sous-sol, oA? il a fallu procA�der, quelques annA�es aprA?s, A� la��abattage da��arbres dont les racines avaient A�tA� irrA�mA�diablement endommagA�es par les travaux en questiona��

On se souvient, par exemple, des marronniers de la��avenue Louise, abattus 5 ans aprA?s le rA�amA�nagement, par la STIB, de la��arrA?t de tram au croisement de la��avenue Legrand: un rapport du bureau Arboriconseil confirme da��ailleurs le motif de leur abattage.

Un architecte-urbaniste prA�sent lors de la rencontre entre la��Echvine de la MobilitA� et les habitants (9/12/2014, Salle des Milices de la��HA?tel de Ville) sa��est exprimA� on ne peut plus clairement A� ce sujet : laisser croire que la��on pourra construire un parking sous la Place du Nouveau MarchA� aux Grains et ses magnifiques platanes sans signer, A� terme, leur arrA?t de mort, relA?ve du mensonge. Une attitude irresponsable qua��il na��a pas hA�sitA� A� qualifier de scandaleuse !

La Ville de Bruxelles a-t-elle fourni des chiffres pour justifier la construction de ces 4 parkings et oA? peut-on les consulter? (haut de la page)

A ce jour, la Ville na��a toujours fourni aucun chiffres aux citoyens ou aux associations qui lui en ont fait la demande rA�pA�tA�ea��

La Ville de Bruxelles a-t-elle des chiffres ou une idA�e de la��impact environnemental de ce A� Miniring A�, notamment, sur la qualitA� de la��air? (haut de la page)

MA?me rA�ponse : A� ce jour, aucune donnA�e de ce type na��a A�tA� fournie A� qui que ce soita��

On sait pourtant que les parkings ont pour effet d’A?tre des aspirateurs A� voitures. Et mA?me A� supposer, comme le prA�tend Els Ampe, que le nombre total de voitures n’augmentera pas, leur concentration entre les abords du Miniring (entourant l’hypercentre, appelA�e « zone confort ») et la petite ceinture, aura nA�cessairement des incidences sur la qualitA� de l’air de la zone « hors confort » du Pentagone.

Que faire pour sa��opposer A� ce projet? (haut de la page)

Comme on la��a dit plus haut, le processus na��en est qua��A� son dA�but : cela permet donc de sa��organiser. La Ville de Bruxelles a trA?s peu communiquA� sur ce projet (et pour cause !) et A� part la Place du Jeu de Balle, peu de riverains sont au courant qua��un parking souterrain est planifiA� dans leur quartier.

La premiA?re des choses A� faire est donc da��informer, de toutes les maniA?res possibles ! En voici quelques unes:

  • Placer une affiche A� sa fenA?tre (A� tA�lA�charger sur ce site)
  • Parler avec ses voisins, avec les commerA�ants, en expliquant les enjeux des travaux, les risques de les voir sa��A�terniser, les consA�quences sur le commerce, en particulier pour les plus petits commerA�ants de proximitA�, aux reins moins solides que de grandes chaA�nes de magasins,a��
  • Former un comitA� de quartier ou rejoindre un comitA� existant.
  • Faire connaA�tre ce site, qui reprend les informations utiles A� chaque quartier, le partager sur les rA�seaux sociaux.

 

2 replies on “FAQ”

  1. Sam romilly dit :

    faut pas toucher notre jeu de balle!

    A mon avis il faut faire a l’inverse. Boulevard Ansbach doit rester pout les voitures et les petites rues peut etre pietonnier. Pourquoi pas pietonnier entre le sablon et jeu de balle?

  2. Pierre VCKB dit :

    Je réagis à un aspect dans votre charte :

    N’est-ce pas verser de l’eau au moulin de l’immense hypocrisie politique que de « militer » a priori pour une diminution de l’usage de la voiture alors que nos sociétés européennes sont encore largement basées sur une économie (vente et emploi) liée à l’auto, que les plans d’urbanisation des bourgs belges et la création de projets de centre commerciaux promeuvent dans les faits l’usage de la voiture, etc. ?

    Venir en bout de course tenter de culpabiliser le méchant automobiliste, comme le font les politiques et une partie de la population pro-mobilité douce, cela ne s’apparente-t-il pas à du terrorisme intellectuel ?

    En tant que contre-pouvoir, Pentagone et/ou l’ARAU se doivent d’avoir des discours davantage dés-idéologisés.

    Bien à vous,
    Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*