Commission de concertation : APPEL A UNE ETUDE D’INCIDENCES

image_pdfimage_print

COMMUNIQUE DE PRESSE

PiA�tonnier de Bruxelles centre

EnquA?te publique et commission de concertation du mercredi 14 octobre

APPEL A UNE ETUDE D’INCIDENCES

La commission de concertation de Bruxelles-Ville, convoquA�e le 14 octobre au sujet du piA�tonnier se dA�roulera au thA�A?tre du A� Grand Casino Brussels Viage A�, boulevard Anspach 30. En effet, la salle habituelle est trop petite pour accueillir le trA?s grand nombre de personnes qui ont manifestA� leur souhait d’A?tre entendues.

Parmi les avis A�crits connus, beaucoup tA�moignent, quartier par quartier, des impacts et des nuisances vA�cus depuis fin juin autour du piA�tonnier et du mini-ring. Beaucoup plaident A�galement pour une vA�ritable A�tude d’incidences, scientifique et objective, qui prenne en compte les rA�alitA�s des quartiers alentour, en ce compris les rA�alitA�s sociales et commerciales.

Par ailleurs, la pA�tition A� Non A� un piA�tonnier mal pensA�, oui A� un centre ville habitable A� a obtenu plus de 5.000 signatures (4.765 en ligne et presque 900 sur papier).

La Platform Pentagone demande la rA�vision du plan de circulation et du plan de piA�tonnisation ainsi qu’une A�tude d’incidences portant sur l’ensemble du programme du CollA?ge des Bourgmestre et Echevins, sans faux-fuyants.

L’enquA?te publique aurait pu constituer enfin une occasion de vA�ritable participation de nombreux intA�ressA�s sur l’ensemble du programme des autoritA�s de la Ville : habitants, commerA�ants, usagers, travailleurs, cyclistes, personnes A� mobilitA� rA�duite, personnes A?gA�es, clients comme habitants,…

Cependant, ce n’est pas le cas car le pA�rimA?tre des projets soumis A� enquA?te a A�tA� volontairement restreint et ne tient pas compte de ses incidences sur notre environnement urbain :

  • Les demandes de permis ne concernent que l’amA�nagement intA�rieur du pA�rimA?tre choisi : partage fonctionnaliste des zones, bancs, arbres, matA�riaux, lumiA?res, etc.;

  • les rapports d’incidences n’envisagent aucun impact au-delA� des murs des boulevards;

  • le plan de circulation entrA� en vigueur le 29 juin 2015 est entA�rinA� alors qu’il est rA�putA� en phase de test jusqu’en mars 2016 et qu’il n’a jamais fait l’objet ni d’une A�tude d’incidences ni d’une enquA?te publique;

  • les dossiers sont fractionnA�s alors que les demandes de permis actuelles et d’autres annoncA�es (temple de la biA?re, rA�novation du Centre Monnaie, amA�nagement des stations de prA�mA�tro De BrouckA?re et Bourse, ….. ) ainsi que le plan de circulation font indubitablement partie d’un PROGRAMME GLOBAL de requalification urbaine du Centre-Ville de Bruxelles;

  • les A�tudes concernant l’impact sur l’A?tre humain et la santA�, la qualitA� de l’air, le bruit, et l’impact socio-A�conomique sont presque inexistantes; aucune mesure scientifique n’a A�tA� rA�alisA�e lA� oA? c’A�tait possible (comptages de voitures, mesures de bruit et des polluants atmosphA�riques).

La Platform Pentagone veut rendre davantage d’espace public du centre de notre ville aux piA�tons et aux cyclistes, mais pas au prix de l’improvisation, du dA�tournement des procA�dures administratives et de la nA�gation du dA�bat public contradictoire. Elle constate et dA�plore la dA�gradation des transports publics, particuliA?rement en surface, plaide au contraire pour qu’ils soient renforcA�s et s’oppose A� la construction de parkings supplA�mentaires en l’absence de toute donnA�e chiffrA�e. Ce grand projet de ville concerne directement les habitants, commerA�ants, travailleurs et usagers du centre-ville avant les festivaliers et les touristes qu’on appelle A� s’y rendre en masse.

Il existe, pour ce faire, un instrument lA�gal et obligatoire offrant de nombreuses garanties : l’A�tude d’incidences prA�vue par le droit europA�en de l’environnement et par les articles 128 A� 141 du Code Bruxellois d’AmA�nagement du Territoire.

La Platform Pentagone appelle la commission de concertation A� recommander au gouvernement de la RA�gion une A�tude d’incidences accompagnA�e d’une enquA?te publique sur l’ensemble de la zone concernA�e, en ce compris son impact sur la petite ceinture (et non pas seulement sur l’amA�nagement de la zone piA�tonne). Cette A�tude devra aussi A�tudier des scA�narios alternatifs A� l’option choisie par la Ville de Bruxelles, celle d’un modA?le des annA�es 70 expA�rimentA� ailleurs en Europe et abandonnA� compte tenu de ses inconvA�nients.

LA PETITION

NOTRE CHARTE