Accueil

Accueildefdefdef

Le 1er décembre 2014, le Collège de la Ville de Bruxelles donnait son feu vert au lancement d’un appel d’offres de 4 parkings souterrains, situés dans le Pentagone.

A cette date, de nombreuses voix s’élevaient déjà contre le projet de parking de la Place du Jeu de Balle : témoignages dans la rue, réactions sur internet et les réseaux sociaux, pétition de plus 10.000 de signatures en quelques jours.

C’est dans une ambiance électrique que s’ouvre donc le Conseil communal. A l’extérieur de la salle, bien trop exigüe (8 places assises!) pour accueillir tout le monde, quelque 250 opposants au projet manifestent bruyamment leur mécontentement et leur volonté que le vote soit reporté. Rien n’y fait, le Collège adopte, majorité contre opposition, le plan de circulation et le cahier des charges des 4 parkings…

Si la contestation la plus vive est celle de la Place du Jeu de Balle, il ne fait cependant aucun doute que le sort des 4 places est lié sur l’essentiel: ces parkings sont inutiles (il existe déjà 19.000 emplacement de parkings publics dans le Pentagone, taux d’occupation moyen 60%), les habitants et les commerçants n’ont rien demandé et surtout, leur cadre de vie s’en trouvera considérablement dégradé :

  • les mois (années) de chantier que dureront les travaux mettront en péril les commerces, surtout les plus petits, souvent de proximité, qui font la vie d’un quartier,
  • la construction de trémies entraînera de nouvelles ruptures physiques, sans parler de la nuisance sur le plan visuel,
  • toute latitude sera donnée au privé dans la conception de l’espace public en surface, non seulement pour les places proprement dites mais aussi pour leurs alentours.

Enfin, non contente d’encourager les automobilistes à accéder jusqu’à l’hyper-centre du Pentagone (où un piétonnier de type événementiel verra le jour), la Ville de Bruxelles projette également la création d’un « miniring » digne des années 60, qui altèrera, lui aussi, la qualité de vie (et de l’air!) des habitants de la zone enserrée entre ce miniring et la petite ceinture.
Mais la Ville, elle, parle d’ « ambition »…

A mesure que les citoyens en prennent connaissance, de plus en plus de voix s’élèvent contre ce projet inutile et décidé sans la moindre concertation avec les premiers intéressés : les habitants, qu’ils soient résidents ou commerçants.

Ce site a pour but de rassembler les informations sur ce projet et les moyens concrets de s’y opposer. N’hésitez pas à le consulter, à le faire connaître et à nous envoyer commentaires et suggestions.

Le tract à télécharger

Miniature tract-NL

Notre adresse mail : contact@plateforme-no4parkings.be