Le piétonnier vu de France : « Un projet ambitieux… et des questions »

image_pdfimage_print

Une lecture critique du « plus grand piétonnier d’Europe », parue dans Transports urbains,  revue trimestrielle française d’information et de documentation publiée par le Groupement pour l’Étude des Transports Urbains Modernes.

blasco-pisapia-vista-paperopoli

Une analyse très argumentée de la situation existante, de l’héritage historique du lieu choisi, du projet et de la procédure suivie. En voici les conclusions :

Par diverses modalités, le projet présente tout à la fois une forme d’avancée et une forme de recul.

« L’avancée » : le projet exprime une société qui évolue vers la « ville business », qui met toutes les villes dotées d’une ambition internationale dans une compétition effrénée, démontrée par le slogan assumé de « plus grand piétonnier d’Europe » (ce qui est d’ailleurs discutable). Toutefois, le projet n’a pas d’abord été pensé au profit d’une ville habitante, creuset d’une grande diversité et d’un « frottement urbain. Sous sa forme actuelle, il est plutôt « sectorisant » et conforte une séparation entre l’hyper-centre et le reste du pentagone.

Le « recul » vient essentiellement de la politique de mobilité assumée qui, sous des dessous enjolivants, nous paraît en fait refléter la recherche d’un hyper-centre bien accessible en voiture particulière pour les classes moyennes ou aisées habitant plutôt en banlieue, les autres aspects étant de facto terriblement dépendants de cette logique déterminante : un projet brutal dans la logique, sinon du « tout à l’automobile », du moins du « d’abord et surtout à I’automobile.

Dans un sens à la fois atténuateur et davantage intégrateur, le projet pourrait prend la forme d’un espace partagé (zone de rencontre) étendu au moins à l’hyper-centre voire à la plus grande partie du pentagone (aujourd ‘hui déjà zone 30), qui n’exclurait pas l’automobile mais veillerait à lui octroyer une place fort réduite dans l’espace public, en volume mais surtout en comportements.

Complémentairement, la plupart des rues seraient remises à double sens (tout l’inverse de ce que la Ville privilégie), de manière à ce qu’elles soient perméables.

Enfin, la Ville pourrait appuyer un nouveau projet urbain en lien avec le projet de piétonisation, afin de réduire les ruptures dues à des projets majeurs de démolition-reconstruction qui ont eu lieu dans les années 1960 à 1980, en cherchant à restituer des alignements bâtis à front — et dans le gabarit initial — de ces boulevards (moyennant éventuellement une archi-tecture résolument contemporaine !), veillant ainsi à la fois à rétablir une continuité formelle et attractive et à renforcer la présence et la force des places qui jalonnent cette trace urbaine majeure dans le centre historique de Bruxelles.

Le dossier complet

Ilustration : Carte postale de Donaldville, Blasco Pisapia.

De quoi la revitalisation du centre-ville est-elle le nom ?

image_pdfimage_print

Alors que le piétonnier du centre-ville et le projet de « redéploiement des boulevards du centre », mettent à mal de nombreux commerces existants, et que les récents événements ont accentué cette spirale, du côté des gros investisseurs, l’heure est à l’optimisme. Un récent article nous vante le nouveau centre commercial qui verra le jour à la place de l’actuel Centre Monnaie.

Devant cette apparente contradiction, il n’est pas inutile de s’en référer à l’exemple d’autres villes qui ont vu s’installer, en plein coeur de la cité, de grands complexes commerciaux. Le documentaire Mainmise sur les villes, diffusé il y a quelques mois sur Arte, est consacré à ce sujet.

Mainmise

Continue reading →

Piétonnier du centre : Remettre les boeufs avant la charrue!

image_pdfimage_print

A l’heure où le débat s’enflamme, la Platform Pentagone ose encore croire qu’un retour au bon sens et au respect
de la légalité reste possible…

Echo2

Dans ce dossier aux allures de saga, les nombreux appels au dialogue et les signaux d’alerte sont, jusqu’ici, restés vains : l’absence d’études d’incidences, pour définir le projet en amont, et celle d’un véritable processus de concertation jugés d’emblée inutiles par la Ville de Bruxelles, lui vaut aujourd’hui de devoir faire face à une fronde croissante. Souvent désordonnée et pas toujours lisible dans ses objectifs, cette bronca révèle cependant l’ampleur des dégâts déjà profonds de ce projet bâclé, imposé aux forceps, aussi bien dans le cœur des Bruxellois que dans les poumons de ceux qui vivent ou travaillent autour du piétonnier. Continue reading →

Le piétonnier le plus paradoxal d’Europe

image_pdfimage_print

PLATFORM PENTAGONE – COMMUNIQUÉ DE PRESSE 

Ce 29 février, au terme de la phase-test du plan de circulation, les indicateurs retenus par la Ville de Bruxelles pour son évaluation restent inconnus du public. Les modifications partielles intervenues ne sont pas autrement motivées.

P2060497

Le chaos redouté n’a pas eu lieu… mais qui vient encore dans le centre-ville ?
Continue reading →

Un boulevard, deux trottoirs : trois raisons d’être sceptiques

image_pdfimage_print

vide2

Dans son bilan de huit mois de phase-test, la Ville de Bruxelles n’a pas lésiné sur les chiffres pour attester de la réussite, selon elle incontestable, de son piétonnier. Seulement voilà, en y regardant d’un peu plus près, on s’aperçoit rapidement que la rigueur des données présentées est loin d’être au rendez-vous. 

Incroyable mais vrai !

En annonçant triomphalement que la fréquentation de piétons avait doublé depuis la mise en piétonnier des boulevards du centre, la Ville de Bruxelles disait s’être basée sur les chiffres d’Atrium. Mais l’ARAU le relevait dès le lendemain, les chiffres en question ne reflétaient pas cette spectaculaire augmentation. Arnaud Texier, directeur d’Atrium confirme.

Avant la mise en place du piétonnier, les comptages étaient effectués sur chacun des trottoirs des boulevards et donnaient lieu à des chiffres séparés. Il fallait donc additionner ces chiffres pour les comparer aux derniers comptages. En additionnant les comptages des deux trottoirs, on constate une hausse, mais elle n’est pas aussi importante.

La Ville aurait donc purement et simplement « omis » de compter l’un des deux trottoirs ! Franchement… « On est la risée du monde », non ?  Continue reading →

L’enquête publique : note juridique et réactions

image_pdfimage_print

Mise à jour 07/03/2016

Ce lundi 7 mars, les avocats de deux asbl de commerçants du centre-ville déposeront, auprès du Conseil d’Etat, des requêtes en annulation et en suspension à l’encontre des permis d’urbanisme délivrés pour les boulevards du centre et la place de la Bourse.

Ces permis avaient été délivrés le 11 janvier dernier, au terme d’une procédure (enquête publique, commission de concertation) proche de la parodie.

21/10/2015

NOTE JURIDIQUE de Marie-Anne Swartenbroekx, conseil juridique indépendante et l’essentiel de son intervention, lors de la commission de concertation du 14 octobre 2015.

Vous trouverez ci-dessous le compte-rendu des commentaires parvenus au Service d’Urbanisme de la Ville de Bruxelles dans le cadre de l’enquête publique sur le piétonnier (Bourse et boulevards centraux).

Pour rappel, la Ville avait reçu, à cette occasion, 305 réactions, dont 6 pétitions (1 pétition de 73 signatures, 1 pétition de 11 signatures, 1 pétition de 25 signatures, 1 pétition de 41 signatures, 1 pétition de 13 signatures et pétition de 29 signatures). Soit près de 500 personnes au total.

Malgré l’importance de ces réactions et les très nombreux arguments qui y sont développés, la Commission de concertation a rendu un avis favorable unanime et transmis le dossier au fonctionnaire délégué de la Région bruxelloise, chargé de délivrer le permis.

Le compte-rendu complet de la commission de concertation est téléchargeable ICI

Image1

Voici la partie concernant les « remarques formulées par les réclamants »

Continue reading →

Les chiffres ne disent pas tout…

image_pdfimage_print

Interview réalisée devant le siège de la CSC (croisement des rues Van Artvelede, Pleeticnkx et Saint Christophe) le jeudi 6 juin 2013 en direct du journal de 18 heures de Télé Bruxelles.

Durant les 3 minutes que dure l’interview, on peut voir que même quand le circulation est dense, elle reste fluide. On compte 30 voitures, 3 camionnettes et 1 camion.

Les images en direct démarrent vers la 40ème seconde.

Même décor, même heure, images tournées ce lundi 29 février. On compte également une trentaine de véhicules. Mais elles rendent compte d’une réalité très différente de la situation précédente : pare-choc contre pare-choc, trafic congestionnée, pollution à l’avenant… En les visionnant en parallèle, le constat est encore plus saisissant !

La Ville de Bruxelles dément pourtant formellement qu’il y ait eu un report de circulation dans les petites rues latérales, autour du piétonnier.

Concernant les taux de pollution qui aurait baissé de manière spectaculaire dans le centre-ville, on peut également s’interroger, le Pentagone ne disposant que d‘une seule station de mesure de la qualité de l’air (Sainte Catherine, Quai aux Briques) et que, de surcroît, elle n’est pas équipée pour mesurer les particules fines.

 ++++++++++++++++

Et pour rappel… Continue reading →

Place du Jardin aux Fleurs : entre amateurisme et inconscience

image_pdfimage_print

La place du Jardin aux Fleurs devenue semi-piétonne depuis plusieurs années, pour le plus grands bénéfice des riverains, des commerçants et des  écoles situées à proximité. Mais le plan de circulation lié au  plus grand piétonnier d’Europe a rouvert la place au trafic de transit.

Fleurs

Pire, les changements à venir, pour tenter de limiter les conséquences néfastes du plan de circulation dans des rues voisines, font craindre aux riverains qu’elle devienne un danger permanent pour leurs enfants.

Amateurisme… ou inconscience ?

Continue reading →

Piétonnier du centre : Modifications à répétition, aveu d’inconséquence de la Ville de Bruxelles

image_pdfimage_print

COMMUNIQUÉ DE PRESSE du 25 JANVIER 2016

1322955009rcBJ0G

La Ville de Bruxelles a récemment annoncé une série d’importants changements concernant le piétonnier des boulevards du centre, principalement dans le domaine de la mobilité mais aussi dans la méthode d’élaboration d’une « nouvelle identité commerciale ».

Mobilité

La Ville avait cru pouvoir se passer de concertation avec les citoyens et d’études d’incidences, pourtant requises par les droits bruxellois et européen

Les improvisations et les détricotages de son propre plan, auxquels nous assistons depuis plusieurs semaines, prouvent à l’évidence que ce projet ne tient pas la route. Continue reading →

Recours au Conseil d’Etat

image_pdfimage_print

« Il faut décider vite sinon je sais ce qui va se passer. On va être confronté à un tas d’experts et de comités qui vont donner leur avis bien entendu négatif. Sans compter les procédures légales qui sont une vraie partie de plaisir »

Yvan Mayeur, janvier 2014

Rappel du recours déposé, fin janvier 2015, au Conseil d’Etat, contre le piétonnier et le plan de circulation qui l’entoure. Quatre mois après l’entrée en vigueur de la « phase-test » du piétonnier, les motifs de ce recours paraissent plus que jamais d’actualité !

PLAN DE MOBILITÉ DU PENTAGONE :
LA VILLE DE BRUXELLES DOIT RESPECTER LA LOI Continue reading →

Je suis désespérée…

image_pdfimage_print

Mail envoyé par une habitante du piétonnier à Maude Glorieux, « Manager de la tranquillité publique » de la Ville, suite à l’annonce d’une fête qui aura lieu prochainement sur le piétonnier, à hauteur de la Bourse. Il traduit bien l’ambiance dans le centre-ville, où le manque d’écoute de la part des élus génère tristesse et découragement chez les habitants…

Bonjour Maude,

Je suis désespérée…

Dis-nous ce qu’on doit faire comme habitants. Dis-nous comment on peut survivre dans un cirque permanent où il y a l’animation et le bruit sans cesse.

Que la ville nous déclare franchement qu’on doit déménager en masse.

Je t’assure que je ne suis pas la seule mais qu’il y a une masse d’habitants du centre-ville qui ne savent plus quoi faire!!!

Continue reading →

« Le Soir » sur le piétonnier : un GPS qui fait fausse route

image_pdfimage_print

kairossoir-640x506

Cela faisait belle lurette que je ne le lisais plus. La goutte d’eau en avait été une de ces campagnes de promotion soulignant leur propre vacuité tant elles cherchent à vendre un produit sur des « valeurs » qui ne sont pas les siennes : « Le Soir se lève contre l’inacceptable », « On aura toujours raison de l’ouvrir », « Le Soir, j’y vois clair » ou encore « Le Soir. Je lis donc j’agis »… Quoiqu’il en soit, mon sevrage avait été immédiat et thérapeutique. Mais, par les bonnes grâces d’internet me renvoyant à la figure ce à quoi je tentais d’échapper, je l’ai retrouvé sur ma route et c’est surtout à travers de questions locales que j’ai eu l’occasion de tester son attachement infaillible aux valeurs qu’il affiche : « indépendance, fiabilité, citoyenneté, inspirant dans l’action ». Continue reading →

NOUS SOUTENIR

image_pdfimage_print

Don3L’action de la Platform Pentagone est rendue possible grâce l’énergie de nombreux bénévoles. Affiches, flyers, photocopies, site internet,… Nous avons exposé quelques frais, que les bénévoles ont jusqu’à présent payé de leur poche.

Pour faire entendre notre voix citoyenne, nous ne disposons pas d’argent public, contrairement à la Ville de Bruxelles.

Votre soutien financier et/ou actif est le bienvenu pour nous aider à poursuivre nos actions.

Vous pouvez verser un montant (à la hauteur de vos moyens) au numéro de compte :

BE27 0004 3207 4473
Platform Pentagone
1000 Bruxelles

 

Pétition

image_pdfimage_print

Avec plus d’un millier de signatures papier et 5.000 sur internet, nous sommes aujourd’hui plus de 6.000 citoyens à dire non à ce projet mal pensé et mal préparé en amont, dont les incidences négatives, dénoncées par la Plaform Pentagone depuis plusieurs mois, apparaissent de plus en plus au grand jour depuis sa mise en oeuvre le 29 juin 2015.

Continuez à partager et à faire signer !

Oui à un centre-ville habitable!
Non à un piétonnier mal pensé!

Cette pétition est basée sur la charte signée par de nombreuses associations et comités d’habitants.

Plaisirs hor

 Signez la pétition en cliquant ici ou sur l’image

Téléchargez la version papier de la pétition (recto/verso) et faites-la signer par vos amis, connaissances, collègues,…
Download de papieren versie van de petitie (recto/verso) en laat ze ondertekenen in uw kennissenkring.

infos – inlichtingen : info@platformpentagone.be
Page Facebook

 

270 commerçants contre ce piétonnier mal pensé

image_pdfimage_print

Image1

Conséquence prévisible de ce piétonnier mal préparé en amont, en matière de mobilité, et non concerté avec les habitants/commerçants/usagers réguliers du centre-ville :

« Près de 300 commerçants du centre-ville de la capitale s’apprêtent désormais à aller en justice contre le plan de circulation mis en place par la ville de Bruxelles. Pour déposer un recours devant le Conseil d’État, ils ont décidé de faire appel à l’avocat de l’hôtel Métropole. « Nous allons nous joindre à l’action déjà intentée par l’Arau, Inter-Environnement Bruxelles et les huit riverains. Mais une autre action judiciaire suivra », confirme Alain Berlinblau, président de l’association des commerçants du centre-ville.

Les commerçants rencontrés l’assurent : il n’est pas question ici de remettre totalement en cause le projet de piétonnier. Mais il est indispensable, selon eux, de revoir en profondeur le plan de circulation. »

L’article complet dans la DH

Rappelons que la commission de concertation, consécutive à l’enquête publique sur le piétonnier, a rendu vendredi un « avis favorable unanime » …

Selon la commission, il n’est pas nécessaire de relier « plan de circulation » et « piétonnier », ni de procéder à de quelconques études d’incidences sur l’ensemble du Pentagone, malgré les très nombreux courriers, interventions, motivations juridiques et témoignages exprimés mercredi, lors de la phase publique de cette concertation.

Face à ce « flagrant déni » de démocratie, rien d’étonnant à ce que la contestation s’amplifie et s’organise!

Parmi les interventions entendues lors de la commission de concertation, celle de Valérie Berckmans, commerçante indépendante de la rue Van Artvelde, qui s’exprime au nom de 130 commerçants des rues avoisinantes.

Autour du piétonnier, commerçants et habitants étouffent, au propre comme au figuré, dans ce qui est présenté dans les plans de la Ville comme un « Pentagone apaisé » !

CONTINUEZ DE FAIRE CIRCULER LA PÉTITION

NOTRE CHARTE

Commission de concertation : Quelques interventions

image_pdfimage_print

Marie-Anne Swartenbroeckx, juriste indépendante, sur la nécessité et la légitimité de réclamer une étude d’incidences de manière à analyser les impacts du piétonnier sur le périmètre et autour du périmètre de ce dernier. La Commission de concertation n’a pas suivi cette demande et a rendu, vendredi, un « avis favorable à l’unanimité » à la demande de permis d’urbanisme.
(Plus de détails et analyse dans les jours qui viennent, lorsque les documents seront disponibles sur le site de la Ville de Bruxelles)

+++++++++++++++++++

René Schoonbrodt, ancien président de l’ARAU et d’Inter-Environnement Bruxelles, sur l’aberration de saucissonner le dossier, la négation de la complexité de la ville, l’interdiction de manifester et de déni de démocratie.

++++++++++++++++

Valérie Berckmans, commerçante indépendante de la rue Van Artevelde, s’exprimant au nom de 130 commerçants qui ont signé et remis un avis commun à la commission de concertation.

 

 

 

 

Le zonage commercial dans le centre-ville : au service de l’attractivité touristique ou des habitants ?

image_pdfimage_print

Un article publié sur le site de l’ARAU

0P1960528
Campagne publicitaire de la Ville de Bruxelles pour la
promotion du commerce dans le centre (photo : Isabelle Marchal)

La Ville de Bruxelles a des leviers mais doit s’émanciper du marché…

La phase test du piétonnier est en cours depuis maintenant plus de deux mois et l’enquête publique sur le réaménagement définitif vient de démarrer. Si l’usage du piétonnier sera en partie conditionné par les types d’aménagements choisis, cet usage sera avant tout déterminé par les fonctions que le piétonnier accueillera. Parmi celles-ci, la fonction commerciale (y compris l’horeca) constitue un aspect déterminant quant aux usages (et donc, a fortiori, aux usagers) qu’on retrouvera dans le périmètre du piétonnier.

Continue reading →

Enquête sur le piétonnier : un chat dans un sac

image_pdfimage_print

Parapluie

Si la version estivale du piétonnier, avec ses activités récréatives et ludiques, ses bons et ses moins bons côtés, s’est révélée globalement sympathique, elle n’en demeure pas moins vouée à disparaître avec les derniers beaux jours de l’été. Aussi, dès la rentrée, Beliris lançait la procédure d’enquête publique sur l’aménagement du piétonnier ou plutôt, de ce qui n’est toujours, rappelons-le, que la phase-test de ce projet. Continue reading →

Enquête publique sur le piétonnier – Mode d’emploi

image_pdfimage_print

La Commission de concertation a rendu son avis, deux jours à peine après la réunion qui a eu lieu au Casino du boulevard Anspach en présence de quelque 200 personnes. Malgré les 305 réactions à l’enquête publique (dont certaines étaient signées par plusieurs dizaines d’habitants ou de  commerçants), pointant du doigt l’absence d’étude d’incidences et de concertation, malgré un recours pendant au Conseil d’Etat pour les mêmes motifs, la commission de concertation a rendu un avis favorable unanime. Sans surprise, le permis a été accordé début janvier 2016.

L’enquête publique sur le piétonnier s’est clôturée le 2 octobre à minuit.
Bravo à tous pour vos contributions !

 

enquête Continue reading →

Présentation de l’enquête publique – Résumé

image_pdfimage_print

Présentation résumée de l’enquête publique

DATE LIMITE POUR RÉAGIR À L’ENQUÊTE PUBLIQUE : 2 OCTOBRE 2015
Que faire concrètement : Enquête publique, mode d’emploi

Ce résumé présente quelques choix fondamentaux qui gouvernent les documents soumis à enquête publique.

Aire géographique limitée des enquêtes publiques

Les enquêtes publiques sur les demandes de permis d’urbanisme PU B918/2015 et PU D928/2015 sont limitées à un périmètre restreint, à savoir les places de Brouckère, place de la Bourse, les boulevards entre la place Fontainas et la place de Brouckère ainsi que quelques rues ou portions de rues alentours :

Périmètre

Continue reading →

Piétonnier du centre : tous les documents de l’enquête publique

image_pdfimage_print

La Commission de concertation a rendu son avis, deux jours à peine après la réunion qui a eu lieu au Casino du boulevard Anspach en présence de quelque 200 personnes. Malgré les 305 réactions à l’enquête publique (dont certaines étaient signées par plusieurs dizaines d’habitants ou de  commerçants), pointant du doigt l’absence d’étude d’incidences et de concertation, malgré un recours pendant au Conseil d’Etat pour les mêmes motifs, la commission de concertation a rendu un avis favorable unanime. La décision du fonctionnaire délégué est attendue prochainement.

Tous les documents relatifs aux deux enquêtes publiques liées à l’aménagement du piétonnier sont téléchargeables sur cette page.

Enquête publique du 3/9/2015 au 2/10/2015

Commission de concertation publique le mercredi 14 octobre 2015 (heure à déterminer)

Avis écrits à envoyer au plus tard le 2 octobre au Secrétariat de la Commission de concertation au service d’urbanisme de la Ville ou par e-mail à l’adresse :

 Commissionconcertation.Urbanisme@brucity.be

Vous souhaitez réagir à l’enquête publique sur le piétonnier ?
L’essentiel de ce qu’il faut savoir et tous les renseignements pratiques sont ici :
RÉAGIR À L’ENQUÊTE PUBLIQUE : MODE D’EMPLOI

 

INVENTAIRE DES DOCUMENTS : Continue reading →

La Platform Pentagone demande une réunion publique d’information

image_pdfimage_print

Image3Aux membres du Collège des Bourgmestre et échevins de la Ville de Bruxelles

Bonjour,

Considérant l’ampleur du projet de réaménagement des boulevards du centre et l’impact que celui-ci aura sur le logement, le commerce, la mobilité et les usages de l’espace public, la Platform Pentagone demande par la présente à la Ville de Bruxelles d’organiser une réunion publique d’information. Continue reading →

Pétition : Sauvons les bistrots populaires de la place de la Liberté à Bruxelles

image_pdfimage_print

Sauvons les bistrots populaires de la place de la Liberté à Bruxelles !
Non au remembrement des parcelles historiques au profit de
grandes chaînes commerciales

XDFaSBoRRFmAMlj-800x450-noPadLe « Liberty » est menacé de fermeture dès le 30 septembre et le « Daric » en novembre. Nous protestons contre l’intention de la multinationale AB InBev d’installer à la place de ces bistrots populaires et conviviaux une grande brasserie-restaurant en abattant le mur mitoyen.

La Ville de Bruxelles peut encore agir en s’opposant au remembrement des parcelles de la place de la Liberté (patrimoine classé). Nous produirons aussi la pétition lors de la concertation qui aura lieu si InBev demande un permis de bâtir pour changer la nature des lieux.

SIGNER LA PÉTITION

 

Piétonnier et concertation zappée : le retour de manivelle

image_pdfimage_print

Durant les semaines qui ont précédé la mise en oeuvre du piétonnier, la Ville de Bruxelles a largement communiqué sur la qualité de vie et la réappropriation de l’espace public par les Bruxellois. Après bientôt deux mois de phase-test, où en est-on et que nous réserve la suite ?

Article paru dans le n° 277 de Bruxelles en Mouvement (Inter-Environnement Bruxelles)

Miracoly Continue reading →

Platform Pentagone

image_pdfimage_print

La Platform Pentagone vous donne rendez-vous au mois de septembre, peu après la rentrée, pour une première évaluation de la mise en route du piétonnier, du plan de circulation qui l’accompagne et, plus généralement, de la gestion de l’espace public par la Ville de Bruxelles, sur et autour du piétonnier.

Plus que jamais, la Platform Pentagone plaidera pour qu’un véritable débat public puisse avoir lieu autour de ce dossier et de ses enjeux.

Image1

La Platform Pentagone, bien que favorable au principe de piétonnier, s’oppose au projet de la Ville de Bruxelles, met en garde contre l’inconséquence avec laquelle il a été mis en route à marche forcée et demande, en priorité, que l’offre des transports en commun, réduite depuis l’entrée en vigueur du piétonnier, soit au contraire renforcée.

En outre, elle préconise plusieurs piétonniers plus petits, au coeur des quartiers, pour une réelle amélioration de la qualité de vie de l’ensemble des habitants, plutôt qu’un grand piétonnier dont les ambitions essentiellement touristiques de la Ville risquent de mettre à mal les commerces de proximité et dont la seule ambition est d’avoir déplacé dans les rues voisines, plus étroites et densément peuplées, toutes les nuisances liées au trafic.

Elle demande que des études d’incidences soient réalisées, ainsi que le prévoit le règlement régional, et que le plan de mobilité dans son ensemble (piétonnier-miniring-parkings) soit soumis à un véritable processus de concertation avec les habitants et commerçants. Pour rappel, un recours a d’ailleurs été déposé en ce sens, fin janvier, par 3 associations environnementales et 8 riverains de différents quartiers du Pentagone, membres de la plateforme.

Nous invitons les citoyens sensibles à cette vision de la ville et qui défendent la nécessité d’un débat contradictoire autour de ce projet aux enjeux multiples et complexes, à s’informer sur notre site, à signer la pétition en ligne, en tant que personnes, s’ils adhèrent à notre analyse et à signer notre charte, s’ils le font au nom d’un comité de quartier ou de commerçants, d’une organisation, d’une association.

Rejoignez-nous : le débat est ouvert!